Un refus inacceptable de scolarisation d’enfants ROMs

Depuis plus de deux mois, une famille Rom vivant sur le terrain du Boulevard de la Porte des Alpes à Saint-Priest demande à inscrire leurs deux fillettes dans une école élémentaire de la ville, malheureusement en vain. En effet, malgré de nombreuses démarches et interpellations effectuées avec le soutien d’une association, dont la mission est d’accompagner les enfants vivant en habitat précaire vers la scolarisation, cette famille se heurte à un refus catégorique avec des arguments évoluant au cours du temps, le dernier étant la prochaine évacuation du terrain de ROMs. D’autres demandes d’inscription d’enfants sont également en attente de réponse !

Il est évident que ces enfants ne peuvent pas attendre plus longtemps d’être scolarisés quand, en plus, on connaît les conditions inacceptables dans lesquelles ils vivent sur le terrain depuis plusieurs mois. Quelle que soit la situation de ces familles, le droit à l’éducation des enfants doit être respecté. C’est justement grâce à la scolarisation des enfants vivant dans la précarité, que l’accès à l’éducation leur permettra de sortir de cette précarité et favorisera leur intégration.

Devant cette situation de refus, le Défenseur des Droits a été interpellé afin qu’il exige du Maire le respect de la loi.

 

Christian Pichot

 

 

 
Ajouter un commentaire