Déprogrammation au Théatre Théo Argence

La municipalité de M. Gascon a décidé de déprogrammer plus de la moitié des œuvres prévues sur la prochaine saison du théâtre Théo Argence. Non pas que ces œuvres ne répondent pas aux exigences artistiques du lieu, mais simplement parce qu'elles ont été jugées trop « élitistes » par M le Maire et son équipe. Au delà du manque total de respect pour les artistes et la direction du théâtre pour lesquels des mois de travail, de collaboration et de projets sont balayés, c'est bien l'émergence des motivations politiques dans les choix culturels qui doit nous inquiéter.

Défenseur d'une culture de qualité, accessible, populaire mais surtout libre, le groupe PERSPECTIVE, s'oppose de la manière la plus vive à ce que M Gascon puisse devenir le programmateur de la culture à Saint-Priest. Les subventions publiques allouées aux structures culturelles ne peuvent justifier une mise sous tutelle de leur ligne artistique. Nous pouvons raisonnablement nous inquiéter de la prochaine étape : M le Maire décidera t-il de la liste des livres qui doivent figurer à la médiathèque ou de la programmation du Scénario ?

Ne mélangeons pas les rôles : la puissance publique doit soutenir le développement culturel, les élus choisis par la population doivent pouvoir veiller à l'accord entre l'offre culturelle et les attentes de la population mais certainement pas établir un programme au gré des idéologies et des influences politiques.

Le groupe PERSPECTIVE attend donc que la majorité municipale puisse reprendre un dialogue constructif avec ses faiseurs de culture au bénéfice de l'ensemble des San-Priots et condamne de la manière la plus ferme toute tentative visant à imposer des choix idéologiques plutôt qu'artistiques dans la sélection des œuvres.

 

Gilles GRANDVAL

Ajouter un commentaire