Budget 2016 : décryptage

Le vote du budget 2016 de la commune a été un temps fort du Conseil Municipal du 28 janvier. M. Fromain l'adjoint aux finance, nous a tout d'abord expliqué qu'il s'agit d'un "budget de transition", anticipant ainsi les critiques sur la faiblesse des nouveaux investissements et projets. Ceci a été justifié par M Fromain en déclarant "nous sommes aux affaires depuis moins de 2 ans et il s'agit donc surtout de régler des commandes qui ont été faites avant. Nos projets verront le jour en 2017-2018-2019 et cette année nous ferons surtout des études. Dans quelques mois nous parlerons des projets 2017." Dont acte, il nous reste à patienter pour voir les projets d'envergure que la municipalité a en tête...

Quelques chiffres de ce budget:

-0.1% de recettes de fonctionnement et +0,6% de dépenses de fonctionnement.

Les recettes fiscales augmentent de 850 000 €, ce qui fait dire à M Fromain "nous avons la chance de voir arriver de nouveaux habitants et donc plus de recette fiscale, c'est bien." Tiens, la politique volontariste d'installation de nouveaux logements et entreprises portée par l'ancienne municipalité et tant décriée n'était donc pas si mauvaise...

La baisse des dotations de l'Etat reste de 1,5 million d'€ pour 2016. Cetet baisse, qui s'applique à toutes les collectivités, est forcément une difficulté supplémentaire pour le budget.

La masse salariale augmente de 755 000 € (liée principalement à l'augmentation de la Police Municipale et du personnel péri-scolaire)

La subvention au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) baisse à nouveau cette année de 51 000€, ce qui engendre, en 2 ans, une perte de près de 180 000 € pour cet organisme communal à vocation sociale si importante.

Le péri-scolaire a rapporté +274 000 € de recettes: voila le bénéfice net de l'augmentation des tarifs, payé par les parents d'élèves. Une augmentation qui annule évidemment pour les familles la réduction d'impôts locaux annoncée pour cette année (-1% d'impôt = 280 000 € environ selon M Fromain)

Côté économies, l'exécutif annonce plus d'un million d'euros d'économie de gestion (communication, cinéma en DSP, frais administratifs, entretien des espaces publics...)

Les études annoncées pour 2016: la MSPU, le stade Joly, le Chateau, la cuisine centrale, la maison de quartier Farrère.

Côté environnement, des bornes de recharge pour véhicules éléctriques sont en réflexion ainsi que la mise en place de vélos loués et d'un chauffage urbain qui sont également à l'étude. Espérons que ces projets verront le jour, ils constituent des étapes importantes pour améliorer l'empreinte écologique de notre commune et sont une bonne nouvelle

Malheureusement, plusieurs évènements de notre Ville n'existeront plus dès 2016:

- les 48h de la sécurité routière: interrogé sur cette question, M. Gutin, adjoint à la sécurité, qui avait assuré lors d'un conseil municipal de 2015 que cet évènement serait maintenu et renforcé, l'a qualifié en séance publique du Conseil Municipal d'évènement "rigolo mais qui ressemblait à une foire d'empoigne"!! Il est donc supprimé et remplacé par une action de sécurité routière au élèves de Condorcet....

- le salon du livre petite édition jeune illustration: il n'a pas eu lieu en 2015 et malgré une question posé par M Goux sur son avenir, aucune réponse n'a été apportée par le Maire. Il semble qu'il passe donc aussi aux oubliettes.

En conclusion, un budget plat qui rogne sur beaucoup d'éléments de la vie sociale de notre Ville, qui maintient peu ou prou les part attribuées à chaque compétence de la Ville (éducation, culture, sécurité etc) mais qui n'offre pas de réelle vision sur les projets structurants imaginés par la municipalité...

 

Commentaires

  • Herve
    • 1. Herve Le 03/02/2016
    A St Priest (69) : le 3ème âge ne paye pas les salles pour leurs réunions / les écoliers malades payent les repas qu'ils ne consomment pas.
    C'est ça la solidarité (intergénérationnelle) selon l'équipe municipale de droite à Saint-Priest (69800) !
    Il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de jeunes (parents) dans l'équipe municipale de St Priest... c'est logique vu comme ça...
  • Vévé
    • 2. Vévé Le 03/02/2016
    Un budget par les vieux pour les vieux, à l'image du nouveau conseil municipal.
    Moins de solidarité (augmentation des tarifs périscolaires) et plus d'endettement pour une baisse des impôts symbolique, démagogue et populiste !
    Une baisse d'impôts également financée par les fausses factures de cantine et de périscolaire pour des prestations fictives puisque les gamins malades doivent payer quand même et qu'on ne peut pas désinscrire son enfant de la cantine ou du périscolaire ponctuellement pour raison personnelle même avec un délai de prévenance minimal !
    Vous en doutiez ? Non, l'équipe municipale est bien de Droite !
  • Vial
    • 3. Vial Le 29/01/2016
    Merci pour ces renseignements très précis
    je partage l'analyse faite par PERSPECTIVE

Ajouter un commentaire