Actualités - billets d'humeur

Réunion Publique le 4 février 2019

PERSPECTIVE souhaite l'engagement et l'expression de tous les citoyens. Nous organisons avec le Rassemblement Citoyen pour Saint-Priest une grande réunion publique dans le cadre du Grand Débat National. L'occasion de venir exprimer des idées, des propositions, des réflexions et d'échanger. Nous vous attendons nombreux le 4 février 2019 à 19heures au restaurant le Central, rue A Briand à St PRIEST.

Plus d'info sur le site du Rassemblement Citoyen pour Saint-Priest: https://www.citoyen-saintpriest.fr/

Man 3365371 1280

Solidarité

Plus de liens et de solidarité: cette exigence devrait guider l'ensemble des choix réalisés dans la ville. Liens et solidarité constituent le ciment de la co-citoyenneté et sur ce sujet aussi nous pensons qu'il peut être fait plus pour Saint-Priest

Affiche solidarite

Suite: la mobilité durable

Deuxième semaine avec la mobilité. Nous estimons que nous pouvons faire plus à Saint Priest pour une mobilité plus durable: train, transports en commun, modes doux mais aussi véhicules propres et covoiturage...les solutions sont nombreuses et demandent à être adaptées aux besoins des habitants. Sur ce thème aussi, on peut faire plus pour Saint-Priest!

Affiche mobilite

Nouvelle communication : on commence par la nature en ville

PERSPECTIVE vous propose une nouvelle campagne de communication autour des valeurs de notre mouvement et de la manière dont nous concevons ce que peut être notre ville: Faire plus pour Saint-Priest! Retrouvez chaque semaine une nouvelle thématique dans laquelle nous estimons qu'avec PERSPECTIVE, on peut faire plus pour notre ville!

La première: la nature en ville. La nature en ville est source de bien-être et d'un cadre de vie agréable, elle est aussi la réponse à des enjeux climatiques tels que les canicules de plus en plus nombreuses, elle participe à l'amélioration de la biodiversité et permet également d'améliorer la qualité de l'air. La nature en ville existe à Saint-Priest mais on peut faire bien plus en la matière!

Affiche nat ville

Ambroisie: le compte n'y est pas!

Le Grand Lyon a transmis les chiffres de signalement de l'Ambroisie pour les 59 communes de la Métropole. Comme vous le voyez Saint-Priest arrive bonne première avec 32% des signalements de la Métropole au 15/08. Cela confirme l'enjeu majeur que représente cette plante sur notre commune. Enjeu qui ne trouve pas les moyens nécessaire en face.
Mais pire encore est le chiffre des traitements après signalement: à l'échelle du Grand Lyon 65% des signalements corrects sont soit "à valider" soit "validés non détruits". Donc 65% des spots signalés ne sont pas traités au 15/08....

180815 signalements 2018 par communes180815-signalements-2018-par-communes.pdf (59.46 Ko)180815 signalements 2018 par statuts millieux et sources180815-signalements-2018-par-statuts-millieux-et-sources.pdf (51.82 Ko)

Gare: la mobilisation finie par payer!

L'engagement de PERSPECTIVE depuis plusieurs années auprès des san-priots pour améliorer la gare de notre ville commence à payer! Nous avions interpellé plusieurs fois le SYTRAL sur les problématiques de desserte de la gare. Or, dans une délibération du 2 février 2018 (n°18.007), le Comité Syndical du SYTRAL a validé un ensemble de mesures « d’adaptation de l’offre », c’est-à-dire de modifications à la marge d’horaires et d’itinéraires du réseau de surface visant à améliorer la productivité.

Parmi elles, 2 aménagements dans le secteur de la Gare de Saint Priest concernant les lignes Bus 62 et Zi1. Ainsi, les projets sont les suivants:

- Ligne 62: cette ligne qui dessert finement St Priest et passait à proximité de la gare sera désormais reliée à la gare de St Priest en désservant son parking.

- Ligne ZI1: cette ligne fonctionnera désormais entre Gare de Vénissieux et St Priest Gare.

Le calage des horaires de ces lignes devrait prendre en compte les horaires TER.

Il s'agit donc d'une réelle avancée pour le fonctionnement de la gare de St Priest, dont nous pouvons nous féliciter. Nous en profitons à ce titre pour remercier tous les usagers qui se sont mobilisés avec nous sur ce sujet. Bien entendu, le sujet n'est pas clos, la gare de St Priest nécéssitant encore d'autres attentions, notamment de la part de la Région et de la SNCF.

B 1 q 0 p 0

 

Conseil Municipal du 28/09/2017

Voici, pour votre information, les rapports qui ont été discutés lors du Conseil Municipal d'hier.

Livre des rapportslivre-des-rapports.pdf (454.05 Ko)

 

 

Dépenses inutiles et dépenses attendues

Participer en tant qu'observateur au Conseil Municipal permet de se rendre de compte de quelques décisions surprenantes. C'est le cas lors du dernier conseil du 06/07/2015. Le rapport n°30 mentionne l'octroi d'un montant de 25000 € par le sénateur Michel Forissier au titre de sa réserve parlementaire pour l'achat de vidéoprojecteurs interactifs pour nos écoles. Comme le mentionne le rapport, ces équipements sont couteux et la somme de 25000€ est une somme importante et intéressante pour nos écoles. Il est donc heureux que la Ville ait obtenu cette aide et ces installations seront importantes pour que nos bambins puissent apprendre dans les meilleurs conditions possibles.

Oui mais.... lorsque passe ce rapport, on ne peut pas oublier que quelques minutes plus tôt, dans le même conseil, le rapport 23 nous annonce que la Ville de St Priest va dépenser 23000€ pour inscrire son nom sur le rond-point des Meurières. Et oui: nous dépensons la même somme que ce que M Forissier nous verse pour les écoles à inscrire "SAINT-PRIEST" sur un rond-point! quel est le bénéfice d'une telle dépense? des emplois vont ils se créer parce que le logo de la ville sera sur ce rond-point??

Il est fort étonnant de constater que 23000€ est considéré comme une petite somme lorsque l'on présente le rapport 23 et comme un montant important d'investissement dans le rapport 30... Pour ma part j'aurai préféré que cette somme vienne abonder celle de M Forissier pour doubler le rythme d'installation des équipements numériques dans nos écoles!

G Grandval

shunt de Manissieux: un début timide de réaction

Enfin! il aura fallu attendre 6 mois depuis les premières alertes portées par des habitants sur les réseaux sociaux et 2 mois après la prise de position de PERSPECTIVE contre le shunt de Manissieux pour que la Ville fasse enfin un début d'information aux habitants sur ce projet qui riques, si il se réalise, d'impacter négativement la vie de milliers de san-priots.

Dans le magazine Couleurs de Mai, un article parle enfin de ce projet pour lequel nombre d'articles ont été publiés, des plans tracés, des prises de positions établies...sans que nos élus à la Métropole n'aient jamais informés les habitants. Dans les villes riveraines (Chassieu, Vaulx en Velin...), ce sujet a été abordé depuis des mois dans le magazine municipal.

Une réunion publique est enfin prévu: ce sera le 18 mai à 19h salle Millan, il était temps!! C'est une première étape, nous espérons bien sur que la Ville et surtout ses élus métropolitains rejoindront pleinement la position affirmée depuis des mois par PERSPECTIVE: pas de shunt, moins de véhicules, plus de transports en commun (dont le ferroviaire bien sur) et un éloignement des flux de fret. Plus nous serons nombreux dans la même direction, plus nous serons forts.

Num couleurs mai2017 convertimage

Rocade Est, shunt de Manissieux: quels conséquences du déclassement A6/A7 à Saint-Priest?

Le déclassement de l’A6 et de l’A7 qui conduit à supprimer la présence d’autoroutes en plein cœur de Lyon est une excellente mesure pour la qualité de l’air dans la métropole et la réduction de toutes les nuisances engendrées jusqu’alors par ces axes. Si le groupe PERSPECTIVE soutient sans réserve cette initiative, nous sommes en revanche beaucoup plus inquiets sur les conséquences que ce déclassement semble faire porter sur notre commune.

En effet, le trafic de transit de ces axes ne va pas cesser d’exister et ce trafic, en particulier poids-lourds, se reporte naturellement sur l’axe le plus proche, à savoir la Rocade- Est.

Telles qu’elles sont envisagées aujourd’hui, les solutions qui se profilent représentent un danger majeur pour Saint-Priest :

- l’augmentation de trafic très important sur une Rocade-Est déjà saturée aux heures de pointe avec en conséquence le passage à 2x3 voies de l’A46 Sud. On imagine sans peine que la prochaine étape est l’élargissement en conséquence de la Rocade partout où cela est possible…

- la création du shunt de Manissieux : il ne s’agit ni plus ni moins de créer à court terme un barreau autoroutier reliant l'A43 à la Rocade-Est et traversant Manissieux et la Fouillouse à l’est du Fort de SAINT-PRIEST. Ce projet connu sous le nom de « Shunt de Manissieux » a été évoqué lors du conseil municipal de la Ville de Lyon le 14/03/2016 et a à nouveau été évoqué dernièrement par le Préfet. Ce projet crée une voie autoroutière à côté des habitations, traversant les espaces agricoles et naturels de SAINT-PRIEST, ce qui est inacceptable !

Au-delà des problématiques de saturation du trafic sur notre secteur, ces initiatives posent un problème de santé publique, augmentant, encore, la pollution atmosphérique et les nuisances sonores sur notre commune.

Pour le groupe PERSPECTIVE de nouvelles solutions sont à trouver pour supporter le trafic qui ne passera plus par les ex-A6 et A7, solutions qui ne peuvent en aucun cas conduire à créer un nouveau tronçon autoroutier à SAINT-PRIEST ou à faire de la Rocade-Est la voie de contournement du transit lyonnais.

Extrait du Conseil Métropole du 11/07/2016extrait-conseil11072016.jpg (597.51 Ko)

Carte de la zone impactée par le shuntshunt.jpg (198.85 Ko)

Gare de Saint-Priest: de mal en pis

PERSPECTIVE a interpellé les différents opérateurs intervenants sur la gare de St Priest (SNCF, Région, Métropole, Sytral, Ville) en mai dernier afin de réclamer enfin une gare cohérente avec le bassin de population qu'elle déssert et des fréquences nombreuses et respectées. Malgré l'assurance par nos interlocteurs de leur pleine mobilisation pour la gare de St Priest, quelle ne fut pas notre surprise de constater à la rentrée deux évolutions scandaleuses:

- des nouveaux horaires qui suppriment un grand nombre d'arrêt en gare de Saint Priest aux heures de pointe. Il est ainsi impossible par exemple de rentrer chez soi entre 17h11 et 18h44!! 

- une fermeture du guichet de la gare les après-midi, réduisant encore un peu plus le service aux usagers.

Comment dans ces conditions croire que la volonté de ces opérateurs est de faire du déplacement en train une priorité à Saint-Priest? comment peut on avoir si peut d'intérêt pour une gare desservant près de 50000 habitants?

PERSPECTIVE reste mobilisé sur ce sujet et interpelle à nouveau aujourd'hui la SNCF. La SNCF doit être mise face à ses responsabilités: il ne peut pas y avoir de déplacements efficaces en train si les conditions ne sont pas réunis pour présenter une offre de transport à la hauteur des attentes. Nous continuerons à porter ce sujet au devant de la scène pour qu'il devienne enfin une priorité, comptez sur nous!

Gilles GRANDVAL

Président

Saint-Priest et la lutte contre le changement climatique

Dans une tribune du journal Le Monde de ces derniers jours, Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel et organisateur de la COP 21 à Paris, s'inquiète de la faible mobilisation des états dans l'application des mesures visant à lutter contre le changement climatique. Ce qui est valable pour les états l'est aussi pour les villes, et la ville de Saint-Priest ne déroge pas à la règle.

Qu'est-ce qui a été mis en place dernièrement pour engager Saint-Priest dans une véritable diminution de son empreinte énergétique, de ses émissions de gaz à effet de serre? bien peu!! quelques mesurettes dont les conséquences indirectes permettent une faible réduction de ces émissions ne suffisent bien sur pas à répondre au défi des années à venir. C'est une véritable politique énergétique et bas carbone qu'il convient d'engager.

Une ville comme Saint-Priest, cinquième ville de la Métropole en nombre d'habitants, deuxième ville de la Métropole en superficie, ne peut rester à la traine.
Les outils même de connaissance n'existent pas: un bilan des émissions de gaz à effet de serre du territoire ou de la ville? n'existe pas! un plan climat? inconnu pour St Priest, alors que Décines, Bron, Vaulx en Velin, Villeurbanne, Vénissieux, St Fons, Corbas... en ont engagés un!
Oui, Saint-Priest est bien à la traine sur ces questions essentielles! Et pourtant, la prise en compte des enjeux climatiques apportent de réelles opportunnités à une ville: une meilleure anticipation des risques climatiques (canicule, gestion des points chauds, compatibilité des pratiques agricoles avec les changements climatiques, économies d'énergie...), une meilleure efficacité énergétique des bâtiments, des déplacements pour faire face aux enjeux de demain... tout ceci semble bien loin des préoccupations des élus actuels. PERSPECTIVE s'inquiète de l'absence de mobilisation sur ces questions essentielles.

Gilles GRANDVAL

Gare TER: article de presse

Voici l'article d'une page paru dans le Progrès du 30/05 au sujet de notre action pour le déploiement de la gare TER de St Priest. Les Rv auprès des opérateurs sont en cours.... des nouvelles bientôt

Si vous souhaitez nous apporter des informations, des questions ou nous soutenir n'hésitez pas à commenter!

Scan 20160602074514scan-20160602074514.pdf (1.88 Mo)

Communiqué de presse: gare TER de Saint-priest

Voici le communiqué de presse de PERSPECTIVE concernant la gare TER de Saint-Priest et les propositions que nous formulons aux opérateurs après une enquête de terrain.

N'hésitez pas à diffuser!

Communique de pressecommunique-de-presse.pdf (129.97 Ko)

PERSPECTIVE s'engage pour la gare de Saint-Priest

Nous estimons que Saint-Priest a la grande chance de posséder une gare désservie par des TER. Malheureusement de nombreux points noirs viennent nuire à l'utilisation optimale de cet équipement et le constat est fait de la sous-utilisation de cette gare. Face à ce constat PERSPECTIVE ne souhaite pas rester inactif: nous avons engagé en mars une enquête de terrain auprès des usagers de la gare afin de recueillir les besoins. Cette enquête a nourri notre réflexion pour dégager des propositions concrètes.

Ces propositions sont désormais portées à la connaissance des acteurs institutionnels par un courrier que PERSPECTIVE a adressé à la Région, la SNCF, la Métropole, le Sytral et la Ville. Vous trouverez ci-après le courrier envoyé.

Notre action ne s'arrêtera pas là puisque nous prendrons rendez-vous avec ces acteurs pour défendre ces propositions. Nous souhaitons ainsi qu'elles deviennent rapidement une réalité.

PERSPECTIVE fait de l'amélioration de la gare de St Priest un sujet prioritaire.

L gare sitel-gare-site.pdf (62.31 Ko)

Budget 2016 : décryptage

Le vote du budget 2016 de la commune a été un temps fort du Conseil Municipal du 28 janvier. M. Fromain l'adjoint aux finance, nous a tout d'abord expliqué qu'il s'agit d'un "budget de transition", anticipant ainsi les critiques sur la faiblesse des nouveaux investissements et projets. Ceci a été justifié par M Fromain en déclarant "nous sommes aux affaires depuis moins de 2 ans et il s'agit donc surtout de régler des commandes qui ont été faites avant. Nos projets verront le jour en 2017-2018-2019 et cette année nous ferons surtout des études. Dans quelques mois nous parlerons des projets 2017." Dont acte, il nous reste à patienter pour voir les projets d'envergure que la municipalité a en tête...

Quelques chiffres de ce budget:

-0.1% de recettes de fonctionnement et +0,6% de dépenses de fonctionnement.

Les recettes fiscales augmentent de 850 000 €, ce qui fait dire à M Fromain "nous avons la chance de voir arriver de nouveaux habitants et donc plus de recette fiscale, c'est bien." Tiens, la politique volontariste d'installation de nouveaux logements et entreprises portée par l'ancienne municipalité et tant décriée n'était donc pas si mauvaise...

La baisse des dotations de l'Etat reste de 1,5 million d'€ pour 2016. Cetet baisse, qui s'applique à toutes les collectivités, est forcément une difficulté supplémentaire pour le budget.

La masse salariale augmente de 755 000 € (liée principalement à l'augmentation de la Police Municipale et du personnel péri-scolaire)

La subvention au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) baisse à nouveau cette année de 51 000€, ce qui engendre, en 2 ans, une perte de près de 180 000 € pour cet organisme communal à vocation sociale si importante.

Le péri-scolaire a rapporté +274 000 € de recettes: voila le bénéfice net de l'augmentation des tarifs, payé par les parents d'élèves. Une augmentation qui annule évidemment pour les familles la réduction d'impôts locaux annoncée pour cette année (-1% d'impôt = 280 000 € environ selon M Fromain)

Côté économies, l'exécutif annonce plus d'un million d'euros d'économie de gestion (communication, cinéma en DSP, frais administratifs, entretien des espaces publics...)

Les études annoncées pour 2016: la MSPU, le stade Joly, le Chateau, la cuisine centrale, la maison de quartier Farrère.

Côté environnement, des bornes de recharge pour véhicules éléctriques sont en réflexion ainsi que la mise en place de vélos loués et d'un chauffage urbain qui sont également à l'étude. Espérons que ces projets verront le jour, ils constituent des étapes importantes pour améliorer l'empreinte écologique de notre commune et sont une bonne nouvelle

Malheureusement, plusieurs évènements de notre Ville n'existeront plus dès 2016:

- les 48h de la sécurité routière: interrogé sur cette question, M. Gutin, adjoint à la sécurité, qui avait assuré lors d'un conseil municipal de 2015 que cet évènement serait maintenu et renforcé, l'a qualifié en séance publique du Conseil Municipal d'évènement "rigolo mais qui ressemblait à une foire d'empoigne"!! Il est donc supprimé et remplacé par une action de sécurité routière au élèves de Condorcet....

- le salon du livre petite édition jeune illustration: il n'a pas eu lieu en 2015 et malgré une question posé par M Goux sur son avenir, aucune réponse n'a été apportée par le Maire. Il semble qu'il passe donc aussi aux oubliettes.

En conclusion, un budget plat qui rogne sur beaucoup d'éléments de la vie sociale de notre Ville, qui maintient peu ou prou les part attribuées à chaque compétence de la Ville (éducation, culture, sécurité etc) mais qui n'offre pas de réelle vision sur les projets structurants imaginés par la municipalité...

Nos meilleurs voeux pour 2016

Alors que l'année 2016 commence, nous ne pouvons que souhaiter qu'elle nous offre moins de violence et plus de stabilité. Mais il nous faut être toujours actifs et vigilants. Au niveau local, pour St Priest, PERSPECTIVE continuera à s'investir pour moins de dogmatisme et plus d'écoute, plus d'ouverture, plus de justice. Nous nous investirons toujours pour une démocratie locale plus vivante, pour une prise en compte beaucoup plus importante des enjeux environnementaux dans notre ville, nous appuierons les démarches positives et nous mobiliserons fortement contre tout ce qui apporte inégalités, injustices sociales et ne participe pas au développement réellement durable de notre ville.


Nous resterons  actifs et mobilisés. N'hésitez pas à nous rejoindre pour porter ensemble ces valeurs et faire entendre votre voix, indépendant des partis politiques nationaux, avec un objectif central qui est le bien-être de tous les san-priots.


Après le site internet, PERSPECTIVE commence 2016 avec sa page Facebook, un moyen complémentaire de dialogues et de liens, que nous espérons utile pour plus de proximité. PERSPECTIVE reste ainsi à votre écoute et vous souhaite une année 2016 heureuse, enrichissante et constructive.
 

Pour la piétonnisation de la Grande Rue au Village

PERSPECTIVE a dressé une lettre au Maire pour l'encourager à mener à son terme la piétonnisation de la Grande Rue, projet porté depuis longtemps et auquel les san-priots sont favorables.
Voici le courrier adressé, resté à ce jour sans réponse.

 

Monsieur le Maire,

Augmenter les espaces piétons dans la ville et réduire l'emprise du « tout-voiture » sont des sujets que PERSPECTIVE défend depuis de nombreuses années. Le cas de la Grande Rue au cœur du village est ancien, et l'idée de pietonnisation de cette portion de rue avaient déjà été portées par les municipalités de M Polga et de Mme David, se heurtant aux réticences de certains commerçants.

Votre municipalité a effectué un test de piétonnisation de la Grande Rue le 13 septembre dernier et vous sollicitez en ce moment les citoyens pour recueillir leur avis via un questionnaire en ligne. Nous saluons ces initiatives et vous encourageons vivement à aller au bout de la démarche en rendant piétonne cette portion de la Grande Rue.

Les bénéfices en seraient multiples : plus de convivialité, plus de sécurité pour les passants, une attractivité plus importante des commerces, une réduction des conflits d'usages (stationnements sauvages...), une réduction de la pollution au village, plus d'accessibilité pour les pousettes et pour les personnes à mobilité réduite...

PERSPECTIVE sera donc très mobilisé sur ce sujet et nous espérons que la démarche engagée sera menée à son terme et ne donnera pas de faux espoirs en la matière.

Un refus inacceptable de scolarisation d’enfants ROMs

Depuis plus de deux mois, une famille Rom vivant sur le terrain du Boulevard de la Porte des Alpes à Saint-Priest demande à inscrire leurs deux fillettes dans une école élémentaire de la ville, malheureusement en vain. En effet, malgré de nombreuses démarches et interpellations effectuées avec le soutien d’une association, dont la mission est d’accompagner les enfants vivant en habitat précaire vers la scolarisation, cette famille se heurte à un refus catégorique avec des arguments évoluant au cours du temps, le dernier étant la prochaine évacuation du terrain de ROMs. D’autres demandes d’inscription d’enfants sont également en attente de réponse !

Il est évident que ces enfants ne peuvent pas attendre plus longtemps d’être scolarisés quand, en plus, on connaît les conditions inacceptables dans lesquelles ils vivent sur le terrain depuis plusieurs mois. Quelle que soit la situation de ces familles, le droit à l’éducation des enfants doit être respecté. C’est justement grâce à la scolarisation des enfants vivant dans la précarité, que l’accès à l’éducation leur permettra de sortir de cette précarité et favorisera leur intégration.

Devant cette situation de refus, le Défenseur des Droits a été interpellé afin qu’il exige du Maire le respect de la loi.

 

Christian Pichot

 

 

Une augmentation scandaleuse des tarifs municipaux

Lors du dernier Conseil Municipal, la majorité a voté une augmentation massive des tarifs municipaux. Tous les services de la Ville subissent des augmentations, dans des proportions souvent considérables: +29% à la piscine, +13% à la médiathèque, +10% à l'arthotèque, +15% à l'éveil sportif...la liste est longue et les san-priots vont la subir depuis la maternelle jusqu'au cimetière!

Concernant les écoles, la note va être particulièrement salée avec des augmentations pour la restauration scolaire de 25% pour les revenus les plus hauts et de 50% pour les revenus les plus bas!! avec le périscolaire cela représente plusieurs centaines d'euros par an de surcout aux familles. Cette mesure est injuste, inutile et dangereuse.

Injuste car elle tape le plus fort sur les revenus les plus faibles. Pour les familles ce sont des augmentations cumulées entre l'école, le sport et la culture!! on vous promet de ne pas augmenter les impots mais le prélèvement est encore plus douloureux!

Inutile car si cette hausse va peser lourdement sur le budget des ménages elle ne va représenter qu'une part peu importante du budget de la Ville. La municipalité cherche à nous faire croire qu'elle est "obligée" d'augmenter ces tarifs pour compenser ce que l'Etat de lui donne plus. Mais ce sont avant tout des choix politiques qui nécéssitent cette entrée d'argent. Ainsi, les usagers des services municipaux vont ils financer le surcout lié à l'augmentation d'effectifs de la police municipale?

Enfin, cette augmentation est dangereuse, en particulier pour le maintien des équilibres sociaux, fragiles dans les écoles. En effet, lorsque les "hauts revenus" auront désertés l'école publique devenue pour eux plus chère que l'école privée, que restera t'il de la solidarité permettant aux familles les plus modestes de mettre leurs enfants à la cantine par exemple? lorsque les plus modestes retireront leurs enfants de la cantine pour des questions de coûts, comment sera assuré le bien-être de ces enfants?

Tout le monde est perdant avec de telles mesures qui visent le court terme.C'est pourquoi nous nous associons aux très nombreux san-priots qui réclament l'annulation de cette augmentation scandaleuse.

Pour vous informer sur tous les détails de ces augmentations nous soutenons le site: https://www.facebook.com/pages/St-Priest-STOP-%C3%A0-lAugmentation-des-tarifs-municipauxcantinespiscine-etc/894699990589981

Vous y trouverez:

- les augmentations qui ont été votées

- un simulateur pour estimer le surcout engendré sur les frais scolaires

- un moyen d'agir en écrivant votre désaccord au maire

Gilles Grandval, Président